Pont de Brooklyn – Brooklyn Bridge

Le pont de Brooklyn ou Brooklyn Bridge a été construit entre 1869 et 1883. Ouvert au public en mai 1883, le Brooklyn Bridge était à l’époque le premier pont suspendu en acier. C’était la seule liaison entre Manhattan et Brooklyn. En traversant le pont depuis Brooklyn vers Manhattan, vous profiterez d’une vue à couper le souffle sur le paysage urbain new-yorkais.

L’histoire du Brooklyn Bridge

L’architecte du Brooklyn Bridge, John August Roebling, a trouvé la mort à la suite d’un accident lors des travaux. Il n’a jamais vu l’achèvement du pont. Après sa mort, son fils Washington Roebling a mené le projet à son terme aidé de sa femme Emily Warren Roebling. Il fut, lui aussi, victime d’un grave accident et il a dû suivre la construction du pont depuis son appartement à l’aide d’un télescope. C’est sa femme Emily qui s’occupa des travaux et qui donnait les ordres aux ouvriers. Au total, 27 personnes ont trouvé la mort pendant la construction du pont. Le 24 mai 1883, le Brooklyn Bridge fut ouvert officiellement. C’est Emily Warren Roebling qui a traversé le pont pour la première fois. Pendant cette même journée, 1.800 véhicules et 150.300 piétons ont emprunté le pont. Le Brooklyn Bridge était à l’époque la seule liaison entre Brooklyn et Manhattan. La construction du Brooklyn Bridge a coûté 19 millions de dollars, équivalant 320 millions de dollars en 2007. Six jours après l’ouverture, on doutait de la solidité du pont, on avait peur qu’il s’effondre. Un an après, le dompteur P.T. Barnum démontra la sûreté du pont en y faisant défiler ses 21 éléphants. Actuellement, 120.000 voitures, 4.000 piétons et 2.600 cyclistes empruntent le pont de Brooklyn chaque jour.

Le pont de Brooklyn est un pont suspendu monté sur des piles de 90 m qui sont enterrées à 35 m de profondeur ; le tablier se situe à une hauteur de 44 m1. Sa longueur totale, y compris les rampes d’accès, s’élève à 1 825 m pour une largeur de 28 m. La portée entre les pylônes de granite2 atteint 487 m1. Sa conception revient au cabinet d’architecture de John Augustus Roebling à Trenton (New Jersey), qui a à son actif plusieurs ponts suspendus de taille plus modeste : à Waco (Texas) et à Cincinnati (Ohio). Le coût total de l’ouvrage s’élève finalement à un peu plus de quinze millions de dollars3. Le creusement des fondations se fait avec le procédé Triger. Un caisson en bois (en forme de cuvette renversée) est assemblé puis remorqué sur le lieu de construction des piliers, puis lesté avec du granit pour être immergé. Ensuite, à l’aide d’un piston, de l’air comprimé est soufflé dans le caisson afin d’en chasser l’eau et permettre ainsi aux ouvriers de travailler au sec. Quand il est achevé, le profil aérodynamique du pont n’a pas encore été mis à l’épreuve. À cette époque, on n’utilise pas de soufflerie pour réaliser des essais sur modèles réduits. Le concepteur, particulièrement prudent, fait construire des armatures six fois plus résistantes que celles qu’il a estimé nécessaires. Il constate néanmoins que les câbles livrés par l’un des sous-traitants sont moins solides que prévu. Avant la construction du pont de Brooklyn, Manhattan et Brooklyn sont deux villes distinctes et on ne peut passer de l’une à l’autre qu’en employant le ferry ; le pont relie d’ailleurs, de manière symbolique, les deux hôtels de ville3. Brooklyn n’est intégrée à la ville de New York qu’en 1898. Roebling, spécialiste des câbles métalliques4, parvient à faire accepter ses plans en 1867. Le politicien véreux « Boss » Tweed s’immisce dans le processus politique en versant divers pots-de-vin afin de faciliter le montage du projet et d’en devenir un actionnaire important ; il est toutefois arrêté en 1871 avant de pouvoir bénéficier du fruit de ses malversations.

Dès le début de la construction, en 1869, Roebling est sérieusement blessé au pied lors d’un accident sur le chantier : il est amputé des orteils mais meurt du tétanos deux semaines plus tard. Son fils Washington lui succède mais est victime d’un accident de décompression alors qu’il travaille dans le caisson sous-marin et reste lourdement handicapé. Son épouse, Emily Warren Roebling, assure alors le relais entre lui et ses ouvriers4 tandis qu’il reste confiné dans son logis et observe la construction avec des jumelles. C’est Emily qui est la première à traverser le pont lors de l’inauguration officielle. De nombreux ouvriers subissent également des accidents : ce sont 27 personnes en tout qui trouvent la mort sur le chantier. L’absence d’équipements de sécurité entraîne des chutes ; les incendies représentent un risque permanent ; et faute de casques de chantier, tous les objets qui tombent peuvent devenir très dangereux. Par ailleurs, les travaux sous-marins conduits avec le procédé Triger provoquent de nombreux accidents chez les ouvriers qui travaillent dans le caisson (paralysie des membres inférieurs notamment), car la remontée depuis la profondeur maximale de 35 m se fait sans palier de décompression. Ces accidents sont très bien décrits, mais pas compris à l’époque. On décide toutefois, pour réduire les risques, de limiter la journée de travail à 4 heures au lieu de 87 ; le nombre de personnes présentes à la fois sur le chantier est également réduit6. L’inauguration, conduite par Emily Warren Roebling, voit également la présence du président Chester A. Arthur et du gouverneur de New York Grover Cleveland, lui-même futur président. De nombreuses festivités sont organisées, dont un feu d’artifice qui dure une heure. Toutefois, la communauté irlandaise de New York y participe très peu, car la date de l’inauguration coïncide avec celle de l’anniversaire de la reine Victoria. Initialement, la traversée du pont est soumise à un droit de péage, qui disparaît en 1891 pour les piétons puis en 1911 pour les véhicules. Quelques jours après l’inauguration, un mouvement de panique se déclenche à l’idée que celui-ci pourrait être en train de s’écrouler : 12 personnes trouvent alors la mort dans la bousculade qui s’ensuit2. En mai 1884, Phineas Taylor Barnum, tout en faisant de la publicité pour son célèbre cirque, démontre la fiabilité du pont en y faisant défiler les 21 éléphants de sa ménagerie. De nos jours, la circulation se fait sur deux niveaux : l’un pour les véhicules à moteur et l’autre pour les cyclistes et piétons.

Vue depuis le Brooklyn Bridge

Au fil des années, le Brooklyn Bridge est devenu le symbole mais aussi l’un des sites les plus importants de la ville de New York. La meilleure façon de découvrir le pont de Brooklyn est de le traverser à pied. Je vous conseille de traverser le pont en direction de Manhattan pour profiter au maximum de la vue sur le paysage urbain de Manhattan. En plus, en prenant cette direction, le pont descend légèrement. La traversée prend environ 45 minutes mais comptez un peu plus si vous vous arrêtez pour faire des photos. Prenez le métro ligne A ou C à High St. à Brooklyn et suivez les panneaux ‘Brooklyn Bridge’. L’entrée du pont se situe à la Washington Street. Si vous le désirez, vous pouvez également louer des vélos pour découvrir le quartier. Si vous voulez en savoir plus sur le pont de Brooklyn participez à une visite guidée.

Que faire à Brooklyn ?

Le nom Brooklyn vient de la ville hollandaise ‘Breukelen’. Brooklyn est l’un des quartiers les plus sympathiques de New York. C’est également l’un des quartiers les plus multiculturels de la ville. Vous trouverez toutes les cultures à Brooklyn. A Brooklyn, vous pourrez prendre un café et un sandwich à l’Empire Stores à DUMBO, à côté du pont. Profitez des vues sur le Brooklyn Bridge et le paysage urbain de Manhattan. Ils ouvrent tôt, cela vous permet de commencer la journée du bon pied ! Plutôt envie d’une pizza ? Rendez-vous à Juliana’s à 19 Old Fulton Street. Ou découvrez l’un des nombreux bars à Brooklyn en y prenant un verre.

Que voir depuis le pont de Brooklyn ?

Comme indiqué à plusieurs reprises dans cet article, en traversant le Brooklyn Bridge, vous pourrez profiter d’une vue imprenable sur la skyline de Manhattan. Voici un petit tour d’horizon sur ce que vous pourrez contempler :

A gauche en partant de Brooklyn, vous pourrez apercevoir Pier 17, un immense centre commercial. Si le beau temps est au rendez-vous, vous aurez aussi peut-être la chance de voir la silhouette de la Statue de la Liberté, mais également Governors Island. Sur le côté droit, vous pourrez distinguer le très haut Empire State Building dépassant de tous les autres édifices de Midtown. Sur l’autoroute qui longe en direction du nord vers l’East River (voie J. F. Kennedy), vous aurez la possibilité de voir des embouteillages monstres. Aussi, n’oubliez pas de baisser la tête. En-dessous, un flux important de voitures passe sous vos pieds. Cela est très amusant. Au-dessus de vos têtes, n’oubliez pas non plus de prendre quelques photos des câbles qui s’entrecroisent. Cela est assez photogénique ! Bien entendu, la meilleure vue reste celle donnant sur la skyline. En partant de Brooklyn, vous pourrez donc profiter au maximum de la superbe vue sur le paysage urbain de Manhattan qui s’offre à vous. Aussi, dans ce sens, le pont descend légèrement.

Combien coûte la traversée du Brooklyn Bridge ?

Celle-ci est entièrement gratuite ! N’hésitez donc pas à faire autant d’allers-retours que vous souhaitez !

A quel moment traverser le pont de Brooklyn ?

Le pont de Brooklyn est ouvert en permanence et tous les jours. Vous pourrez donc le traverser dès que vous le souhaitez. Pour ma part, je vous conseille deux moments : le matin et la nuit. Pourquoi, me diriez-vous ? Tout simplement, car le matin vous aurez la chance d’assister à un magnifique lever de soleil dont les couleurs dorées et scintillantes viennent illuminer les édifices de Manhattan. De plus, le matin la foule n’est pas présente. Vous pourrez donc profiter d’un peu de calme, traverser le pont en toute tranquillité et admirer la vue sereinement. La nuit est aussi un moment à privilégier pour visiter le pont de Brooklyn, et pour cause ! La nuit, le Brooklyn Bridge est illuminé et si vous vous placez au milieu, vous aurez la chance de contempler toutes les lumières de la ville. Un spectacle à ne pas manquer ! Aussi, privilégiez un jour de beau temps. Cela sera d’autant plus agréable !

Profitez-en pour découvrir Brooklyn !

Si vous partez de Manhattan en direction de Brooklyn, n’hésitez pas à passer un petit moment dans ce quartier de New York. A Brooklyn, vous trouverez un district multiculturel où toutes les cultures se mêlent. Si vous avez une petite faim après votre traversée, je vous conseille de vous rendre à la Brooklyn Ice Cream Factory (1 Water St, Ste A, Brooklyn, NY 11201-1335) où de délicieuses glaces vous attendent. A Brooklyn, vous pourrez également faire quelques activités intéressantes comme partir à la conquête du Brooklyn Bridge Park (334 Furman St, Brooklyn, NY 11201). Ce parc est un lieu calme où il est agréable de se reposer. Vous pourrez ainsi vous détendre en plein air tout en échappant à la foule constante de Manhattan. Enfin, de part et d’autre du pont de Brooklyn, n’hésitez pas à faire un petit détour par les quartiers de Dumbo et Brooklyn Heights. Si vous avez la chance de partir bientôt en direction de New York, une traversée du Brooklyn Bridge est à prévoir dans la liste de vos activités. Je vous souhaite donc un bon séjour et n’oubliez surtout pas votre appareil photo pour immortaliser votre traversée !

 

Ajouter un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *